24/11/2005

 

12H10. Arrivé dans mon bureau, je me sentais différent. Quelque chose avait changé en moi durant cette dernière heure. Je ne ressentais plus de rage envers les enculés qui avaient osé coller le poster « Rainbows are gay » à ma porte. Ils auraient pu venir se dénoncer là, devant moi, je n’aurais sans doute pas bronché, trop absorbé sans doute par les dernières révélations de Boss. Sandrine était donc en réalité le jouet sexy des porcs lubriques du 4ème étage, leur putain privée. Et moi qui pensait les baiser tous à travers elle…

12:51 Écrit par | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

on a faim de mots .... et alors cher plume, on fait une trève ? J'espère que ce n'est pas un abandon, ça me désolerais..

Écrit par : Gaya | 26/12/2005

on a faim de mots ERRATUM ça me désoleraiT :)

Écrit par : gata | 26/12/2005

Les commentaires sont fermés.