06/01/2006

 

J'ai quitté le bureau, il était déjà presque 22h. Je n'ai pas pu me mettre au boulot avant la fin de l'après-midi, plus perturbé que jamais par toute cette histoire. C'est seulement après une bonne heure de bagnole que le déclic s'est produit. Finalement, ce que je venais d'apprendre au sujet du 4e étage était scandaleux, ok, mais pas au point de m'obséder des heures. A l'exception de Boss, je ne connaissais personne de plus insensible à la misère que moi-même. Par conséquent, je ne voyais pas pourquoi ces sauteries encavées provoquaient une telle gêne en moi. J'appliquai donc une méthode personnelle très efficace en cas de perte de repère, le dialogue de moi à moi :

- Qu'est-ce que t'as encore ?
- Cette histoire des bosses qui s'envoient sandrine, je sais pas, ça me plombe le moral et je comprends pas pourquoi !
- Cette Sandrine, tu t'en branles n'est-ce pas ?
- Complètement.
- Bon, dans ce cas-là, qu'est-ce qui t'emmerde à ce point. Tu vas pas me dire que tu es pris d'une soudaine envie de justice ? Pas toi ?
- Rien à voir avec la justice... Ce serait plus de l'ordre de la revange.
- Te venger de qui ?
- Des pansus du 4e, de tout leur étage, de... Je ne sais pas. Je suis là, tranquille au 3e, entourés de QI de mollusques pendant qu'au-dessus... C'est comme s'il y avait autant d'entreprises que d'étages ici, ça tient pas debout. Pourquoi Boss ferait-il ça ? Quel bénéfice tire-t-il d'une structure pareille, sans la moindre communication ? Toutes les infos circulent horizontalement, jamais une seule n'a quitté son étage. 4 ascenseurs, un par niveau, c'est complètement irrationnel, dans quel but boss fait-il ça ?

16:02 Écrit par | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.