02/02/2006

RESUME DES EPISODES PRECEDENTS

Moi, c'est K., Je bosse à "la Boîte", une grosse entreprise de com' ou un truc dans le genre. Mon chef s'appelle Boss, c'est comme ça qu'il faut l'appeler, essayez même pas de faire l'original avec lui, vous le regretteriez. Mon problème majeur, avant que cette putain d'histoire ne dérape, c'était les autres. Les autres en général, mes collègues principalement. Ce sont des êtres vides, creux et mesquins qui tentent, par des regards, des petits gestes, par tous les moyens, de vous associer à leur petitesse. Ca me fout hors de moi, j'en deviendrais grossier... ça arrive parfois. Mais je ne pense pas être xénophobe, ni homophobe d'ailleurs, même si Paul vous dira le contraire, c'est juste que moi, faut pas trop me chercher !

Tout a commencé quand Sandrine s'est faite virer. Enfin, on l'a envoyée bosser à la cave. Personne, bien sûr, n'a posé de question. Les questions, c'est pour Boss uniquement. J'avais pris l'habitude de rendre visite à Sandrine quelques fois par semaine. On baisait en vitesse, la seconde cave était plus ou moins aménagée et j'avais laissé là quelques jouets plutôt marrants. Ca me détendait et je ne crois pas que ça ennuyait vraiment Sandrine.

Un jour, j'ai découvert que Boss aussi se tapait Sandrine, ainsi que tous les mini-bosses du 4ème étage. Boss m'a clairement fait comprendre que Sandrine était la chasse gardée de l'élite, c'est-à-dire ceux du 4ème. La hiérarchie de la Boîte est simplissime : 1er étage : les taches, les bons à riens, les salaires ingrats... Puis la fonction s'améliore avec l'altitude. Moi, je suis au fond du troisième étage, l'avant-dernier. Disons qu'à mon étage, je suis une sorte de roi, tant que Boss n'apparaît pas. Mais je sais que je n'accéderai jamais au dernier étage, à cause de mon caractère, de mes humeurs. Faut dire que je ne suis pas vraiment aimé ici. C'est le prix de mon intégrité.

Suite à l'histoire de Sandrine et des porcs du 4èmes qui se la gang bang(ent) à longueur de semaine, suite à quelques intuitions, j'ai compris que cette boîte cachait des pratiques allant bien plus loin que ça et j'ai voulu en savoir plus. Comme je ne pouvais agir seul, j'ai eu besoin d'associés. J'ai donc recruté. Julie fut la première et là, je m'attaque à Paul. Paul est PD, je l'ai déjà pas mal emmerdé avec ça, c'est pas sûr qu'il va marcher, il me hait. Mais j'ai pas le choix, cette fois j'ai besoin de lui, il doit accpeter.

12:14 Écrit par | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

je crois que je reviendrai ...

Écrit par : pommefraise | 02/02/2006

Les commentaires sont fermés.